Malus ecologique 2017 2018

comment éviter de payer le malus écologique

Comment éviter de payer le malus écologique

C’est quoi le malus écologique ? 

Tout véhicule particulier acheté neuf est soumis à cette écotaxe. Les véhicules d’occasion ne sont pas soumis au bonus/malus écologiques (mais ils sont soumis à la surtaxe CO2) à l’exception toutefois de ceux importés de l’étranger qui font l’objet d’une première immatriculation en France.

Au moins une chose est claire, entre bonus et malus, c’est le second qui rafle la mise. 

Dans le nouveau système qui est mis en place depuis le 1er janvier 2017, le bonus n’est plus distribué qu’à des voitures électriques et, en théorie, à zéro émission (hydrogène) ou à très faibles rejets comme les hybrides rechargeables.

Point de vue de la loi et selon le centre de documentation économique et finances, le bonus malus sur l’achat d’un véhicule neuf, une mise en place de deux dispositifs complémentaires destinés à orienter les consommateurs vers les modèles les plus propres, un bonus est donc attribuer pour l’acquisition de véhicule propre, assorti d’un super bonus pour la destruction d’un véhicule ancien, cependant le malus est applicable aux voitures particulières les plus polluantes, ainsi qu’une taxe annuelle pour certains modèles de véhicule.

Pour éviter le malus écologique, il faut donc optez pour une liste de véhicules spéciale à savoir qu’à compter du 1er janvier 2018, un abaissement du seuil de déclenchement du malus à 120 g CO2/km contre 127 g CO2/km en 2017 et un relèvement du plafond du malus à 10 500 € pour les véhicules les plus polluants, contre 10 000 € en 2017.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *