Assurance automobile alcoolémie ou stupéfiant

Comment souscrire une assurance auto après résiliation pour retrait ou annulation de permis

Comment souscrire une assurance auto

après résiliation pour retrait ou annulation de permis

Après une résiliation pour retrait, suspension ou annulation de votre permis, il est difficile de trouver un nouveau assureur, qui accépte votre motif de résiliation, souvent ce n’est pas le retrait ou l’annulation de votre permis qui pose probléme c’est la cause.

A la suite d’une infraction au code de la route en France, le retrait de permis effectué par la police ou les forces de l’ordre est une rétention de permis retirant à l’automobiliste le droit de conduire un véhicule.

Selon qu’il s’agit d’une décision prononcée par le préfet ou par le juge au tribunal et en fonction de la gravité des faits, on parlera soit d’une suspension, soit d’une annulation du permis de conduire.

L’invalidation, autrement appelée annulation administrative, survient lorque le solde de points est nul, il faut alors consulter le nombre de points restant sur son permis.

Retrait ou annulation de permis pour alcoolémie ou stupéfiant

Après un retrait de permis suite à une contravention ou un délit, il est obligatoire pour le conducteur d’informer son assurance des circonstances de sa suspension, de son annulation ou de son invalidation de permis.

L’assurance peut alors résilier le contrat ou appliquer une majoration du prix de l’assurance auto.

Cependant, que vos difficultés soient dues à un délit routier tel qu’un contrôle positif d’alcoolémie ou de stupéfiants, une récidive, un excès de vitesse ou une annulation de permis pour infractions diverses ou prononcée par un tribunal, ou encore une simple résiliation compagnie, assurance-automobile-malus.fr, vous offre les meilleurs solutions d’assurances automobiles pour conducteurs résiliées et malussés.

 

Retrait ou annulation de permis pour perte de point ou sinistre

Lorsque l’on obtient le permis de conduire, une période probatoire de 3 ans est imposée, sauf exception.

Durant celle-ci, les jeunes conducteurs ne disposent que de 6 points. Ensuite, 12 points sont attribués.

Mais nous allons le voir, ces points peuvent rapidement vous être retirés dans les cas suivants :

  1. Accélération alors que vous êtes sur le point d’être dépassé : Retrait de deux points.
  2. Chevauchement d’une ligne continue : Retrait d’un point.
  3. Oreillettes, écouteurs et kits mains-libres au volant : Retrait de 3 points.
  4.  Refus de priorité à droite et/ou Non-respect du cédez-le-passage à un piéton sur un passage clouté : Retrait de 4 points.
  5. Conduite ou accompagnement d’un jeune en conduite accompagnée, avec un taux d’alcoolémie compris entre 0,25 et 0,4 mg d’alcool par litre d’air expiré ( 0,5 et 0,8 g / litre de sang ), Refus de vous soumettre aux tests de dépistage de stupéfiants : retrait de 6 points.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *